Créer un Répar'café

Au travers de ma propre démarche, voici quelques conseils à l'attention de ceux qui, dans leur commune, voudraient...

Monter un Répar'café

Après 20 ans d'une gestion municipale peu démocratique, qui ne m'incitait pas, comme beaucoup d'autres, à m'engager dans la vie de la commune, l'équipe municipale de Coignières a changé. J'ai alors jugé qu'il était temps de devenir plus actif et de participer à la vie associative coigniérienne. J'ai voulu créer un répar'café car je pressentais les mêmes besoins que dans plusieurs villes voisines dans lesquelles je participais aux répar'cafés en tant que réparateur.

Créer l'association

J'ai fait part de ma proposition au Maire en lui demandant de mettre à notre disposition une salle une fois par mois. Il m'a répondu que la commune ne pouvait pas contracter avec un particulier, contrairement à une association.

Une solution possible aurait été de s'adresser à l'une ou l'autre des associations existantes mais leur objet social était tourné davantage vers les loisirs, la culture et le sport que vers la sobriété heureuse, la réduction du gaspillage et l'écologie.

Nous avons donc, à quelques uns, créé l'association "Coignières en transition" qui avait pour vocation de porter l'activité Répar'café, mais aussi d'autres projets liés à l'écologie. À ce stade, le lecteur sera inspiré d'explorer les sites de référence tels que :

https://www.demarches.interieur.gouv.fr/associations/accueil-associations
https://www.journal-officiel.gouv.fr/associations/
https://www.data.gouv.fr/fr/datasets/repertoire-national-des-associations/

Quelques conseils cependant :
Si tu veux aller vite, marche seul, mais si tu veux aller loin, marchons ensemble. Tel l'Africain philosophe, prenez le temps de constituer un noyau dur conséquent, que ce soit pour créer une association ou pour lancer votre projet au sein d'une association existante. Choisissez vos premiers associés avec soin, il ne s'agirait pas que des dissensions apparaissent dès le début de l'aventure, après peut-être...

L'"état d'esprit" de l'association et sa pérennité sont impactés dès la rédaction des statuts, en particulier par les règles de gouvernance. Soignez-les ! Le cadre posé par la loi de 1901 est très souple, les organes de décision sont ceux que vous décidez, par exemple il n'est pas exigé d'avoir un président, un trésorier, un conseil d'administration, c'est à vous de choisir les titres, les fonctions, les responsabilités, les délégations. De préférence définissez l'essentiel dans les statuts et le détail dans le règlement intérieur, cela facilite les évolutions.

A moins que vous ne disposiez d'une fortune personnelle, évitez les dépenses inutiles ou prématurées ; par exemple, un compte bancaire ne sera nécessaire que quand l'association encaissera ses premiers chèques ou demandera des subventions.
L'assurance responsabilité civile de l'association devra être produite pour établir la convention de mise à disposition de la salle. Inutile là encore, de contracter une assurance six mois avant.

Vous aurez à financer votre développement et celui-ci passera sans doute en partie par l'obtention de subventions. Elles sont à rechercher auprès de la commune, de la communauté d'agglomérations, du département, de la région, des fonds européens et d'acteurs privés tels que les banques mutualistes, les fondations, les entreprises. A noter que pour percevoir une subvention, vous devrez fournir, outre le RIB, le numéro de SIRET de votre association.

Communiquer sur votre projet de Répar'café

La communication est le premier pilier de votre projet : se faire connaître et faire connaître vos événements. Pour cela, votre site web ou les pages de réseaux sociaux devront être bien documentés (objectif, déroulement, lieu, dates, modalités...) et prêts suffisamment tôt pour démarcher vos interlocuteurs.
Si vous pouvez choisir le moment de votre lancement, envisagez de le faire après le forum des associations, le lieu idéal pour communiquer et recruter...

image IMG.jpg (28.3kB)
Pour lancer votre premier Répar'café, il vous sera utile de rédiger des communiqués de presse (CP) et de les adresser aux média locaux (journaux, radio, TV, webnews). Vous ferez référence à votre site qui devra avoir une page Répar'café suffisamment complète, avec de préférence, votre contact e-mail et téléphonique.

Un autre bon moyen de communiquer sur l'événement : l'affichage sur la voie publique, aux endroits autorisés !

Pensez aussi à constituer des mailing-list pour communiquer vis-à-vis de votre équipe, des réparateurs, de l'ensemble des adhérents, des visiteurs qui ont fait réparer un objet. Si vous ne disposez pas des compétences pour ce faire, framalistes est un bon point de départ.

Faire fonctionner le Répar'café en régime de croisière


Une fois lancé, le plus dur est fait, mais il reste à l'entretenir pour éviter que cette belle aventure ne se termine prématurément, voire à le développer si le nouveau-né est encore chétif. Pour cela vous devrez communiquer plus largement et mieux, mais aussi...

Recruter des réparateurs / trices

En effet, vous aurez constaté, dès la première séance, que nombre de visiteurs patientaient et que certains d'entre eux étaient repartis sans avoir pu être dépannés, faute de temps suffisant. Le recrutement est essentiel, c'est le deuxième pilier de votre projet. Pour cela vous pouvez :
  • lancer un appel aux réparateurs bénévoles par voie de presse, réseaux sociaux ou mailing
  • faire jouer les relations, de votre club de foot ou de water-polo, ou parmi vos amis et les amis de vos amis
  • solliciter les visiteurs ; certains d'entre eux, voyant que les réparations ne sont pas si difficiles, se proposeront spontanément.

Comme vos réparateurs sont des VIP (very important persons), vous devez les soigner comme il se doit. Une petite attention de temps en temps entretient l'amitié, par exemple, un repas partagé entre vous, un petit cadeau pour makers ou couturières...

Organiser des séances efficaces

L'organisation de la séance est essentielle pour la réussite de votre projet. Répartissez les rôles mais ne pensez pas pouvoir réparer tout votre saoul, sachant qu'en tant que responsable du projet, vous serez sollicité de toutes parts avant, pendant et après la séance. Vous pourrez néanmoins venir avec votre boîte à outils remplie des objets les plus insolites, ceux qui s'avèrent utiles de temps en temps voire rarement, mais qu'aucun réparateur ne pense à apporter (compresseur d'air, Dremel, dégrippant, pistolet à air chaud, colle à bois rapide, manchons thermorétractables, presse à cadre, etc.). Typiquement, en plus des nombreux réparateurs / trices, vous devrez avoir :
  • un accueillant, chargé faire remplir les fiches de réparation et de les collecter après réparation. Il pourra aussi être le PR (public relation) chargé de faire la publicité auprès des élus qui ne manqueront pas de venir vous visiter, proposer un café aux visiteurs, etc.
  • une vigie, vous, qui s'assurera que tout fonctionne correctement, que les fiches sont remplies par les visiteurs et les réparateurs, que les réparateurs sont bien dans l'esprit "faire faire", que face à un problème de réparation difficile la bonne décision est prise, que les conditions matérielles sont adéquates, que les visiteurs sont satisfaits, que les boîtes à dons sont bien réparties et qu'elles servent...
  • éventuellement, vous pourrez installer un stand de présentation de votre association avec une personne dédiée. C'est ce que nous faisons pour recruter des nouveaux membres. Les visiteurs du Répar'café se montrent souvent intéressés par les thématiques de transition écologique.

... et ludiques

Un truc sympa, c'est de peser les objets à réparer, ou plutôt de les faire peser par les visiteurs eux-mêmes. Pour les plus lourds, cela nécessite un pèse-personne, ce qui ne manquera pas de provoquer des situations cocasses voire comiques ;-)

L'affichage dans la salle

Prévoyez des affichettes relatives à la réparation (les sites de pièces détachées en fournissent gratuitement). Comme indiqué ci-dessus, le stand de votre association peut présenter vos autres activités. Sur la porte de sortie de la salle, indiquez la date du prochain répar'café.

Les fiches de réparation

Quelques points importants :
  • un demi A4 est adéquat pour y mettre tous les champs à remplir et les infos nécessaires
  • prévoyez de demander le téléphone et le mail des visiteurs, c'est utile pour assurer le suivi
  • utilisez de préférence un papier de couleur pour repérer les fiches plus facilement
  • faites remplir une fiche par objet à réparer, quitte à ne pas devoir réécrire toutes ses coordonnées sur les suivantes
  • récupérez toutes les fiches, y compris si la personne revient à la séance suivante pour terminer la réparation, sinon vous aurez des statistiques faussées

Les suites

Après la séance, vous serez bien inspiré de :
  • récupérer les panneaux d'affichage de l'événement
  • remercier les réparateurs et leur faire un retour sur les réparations (nombre d'objets réparés / en cours / non réparés, poids des appareils sauvés de la déchetterie)
  • faire un point avec vos associés (le noyau dur) pour voir les pistes d'amélioration, les développements, les problèmes à résoudre...

Peut-être jugerez-vous utile de conserver les adresse e-mail des visiteurs pour les informer des prochaines séances.

Pensez aussi à faire un retour à vos associés sur les dons collectés et décidez ensemble de leur utilisation.

Nous espérons que vous aurez lu cette page avec intérêt, n'hésitez pas à poser toutes vos questions sur le groupe Facebook de l'association, nous faire une suggestion, un encouragement ou un petit coucou ;)